Pourquoi « la randonnée » ?…


« Pourquoi faire de la randonnée ? » Voilà une question simple et assez compliquée à la fois… une question que beaucoup d’entre vous se sont posée peut-être, y ont trouvé facilement des réponses, et paradoxalement, n’ont jamais fait de randonnée. Comment commencer à faire et à aimer la randonnée ?

Je pense que beaucoup de gens aimeraient faire de la randonnée… Pourquoi ?

Parce que le simple fait de penser à « pourquoi faire de la randonnée » trouve rapidement des réponses pertinentes comme : cela serait bon pour la santé, pour la forme physique, cela permettrait de découvrir la nature, de s’aérer, etc.

Il y a plusieurs catégories de personnes ayant leur rapport avec la randonnée :

  1. Les gens qui font déjà de la randonnée ; et ce n’est sûrement pas pour eux que j’écris cet article… Je sais qu’ils sont déjà convaincus des bienfaits de cette activité si riche…
  2. A l’opposé, il y a les gens qui ne sont pas du tout intéressés par la randonnée et qui ne voient aucun intérêt dans cette activité. Pour ceux-là je n’écrirai pas non plus car je ne souhaite pas convaincre les gens des bénéfices de la randonnée…
  3. La plupart des gens aimeraient faire de la randonnée, mais se freinent par des formules du genre : soit ce n’est que pour les gens sportifs, soit qu’on ne pourrait pas en faire, soit qu’on n’a pas le temps, etc.

C’est pour cette troisième catégorie que j’écris cet article…

Hier, je faisais une randonnée et j’ai profité de cette occasion pour avoir une « conversation imaginaire » avec une personne réelle que je connais et à qui j’aimerais faire partager ce plaisir. J’essayerai de résumer ici ce dialogue virtuel pour pouvoir vous en faire profiter car je ne sais pas si j’aurai un jour l’occasion de parler à cette personne de ce sujet, et encore moins si je vais pouvoir lui faire essayer la randonnée.

Si vous ne faites pas de randonnée, ou alors si vous en avez fait une ou deux dans votre vie, mais loin dans votre passé… tellement loin que vous ne vous rappelez même plus les sensations… et que vous vous dites « j’étais jeune à l’époque »… Alors on commence à avoir des points en commun.

Il y a quelques mois, la randonnée pour moi était seulement un concept. J’en avais fait deux ou trois étant jeune (17-18 ans) et je suis restée avec un bon souvenir de cette expérience.

A chaque fois que j’entendais quelqu’un parler de la randonnée, je me disais que j’aimerais en faire… Je pensais alors aux bienfaits de la rando et ce n’est franchement pas difficile d’en trouver : faire du sport au grand air, découvrir les paysages, la nature, se muscler sans faire sa gym quotidienne ou aller suer dans une salle, respirer et sortir des villes et du béton dans lequel on est toujours « emprisonné »…

Je me demandais alors : pourquoi n’en fais-je pas ? La réponse venait rapidement : c’est parce que je ne suis pas très sportive… rien que le fait de se poser la question me « fatiguait » déjà… en fait, me faisait ressentir (ou plutôt c’était mon inconscient qui envoyait ce message) une fatigue physique, alors que je n’avais même pas commencé à marcher !

Vous allez être surpris de voir comme l’inconscient nous empêche souvent de faire des choses que notre conscient aimerait faire… C’est peut-être pour « se venger » de tout ce que le conscient nous empêche de faire alors que notre inconscient souhaiterait justement le faire. On ne suit généralement pas ses pulsions parce que la société nous dicte des règles qu’on a du mal à franchir, parce que « cela ne se fait pas », parce que ce n’est pas « normal », etc. Je ne m’étalerai pas sur le sujet car il est bien vaste.

Comment ai-je commencé à  faire de la randonnée alors ?

J’ai pris ma petite famille (mon mari et mon garçon de 12 ans) et nous sommes allés faire une petite rando que j’avais choisie expressément assez courte et pas difficile (1h en tout et niveau 1).

En avant pour la première randonnée d’une longue série : niveau 1, durée 1h, affinités – arboretum, flore tropicale
En avant pour la première randonnée d’une longue série : niveau 1, durée 1h, affinités – arboretum, flore tropicale

Conseils si vous voulez vous mettre à la rando :

–         choisissez bien votre première randonnée ;

–         prenez plutôt une randonnée en boucle pour ne pas avoir à revenir sur le même chemin ;

–         choisissez une randonnée facile, de niveau 1 au plus ;

–         choisissez une randonnée qui ne dure pas plus de 1h30 en tout ;

–         cherchez les intérêts de cette rando et choisissez en fonction de vos affinités (si vous aimez la mer, prenez-en une en bord de mer, si vous aimez la flore, plutôt une où vous avez des chances de découvrir des fleurs, des beaux arbres, etc.)

Tous ces conseils vous aideront à apprécier votre première randonnée et à ne pas vous dégoûter pour la suite.

Lors de votre deuxième randonnée vous pouvez placer la barre un peu plus haut.

En ce qui me concerne j’ai eu la chance de choisir comme deuxième expérience une randonnée pleine de charme (Le canal de Beauregard, que je vais vous raconter dans un article prochain) qui m’a décidément « accrochée » pour de bon dans cette activité…

Une randonnée exceptionnelle qui m’a « contaminée » pour de bon…
Une randonnée exceptionnelle qui m’a « contaminée » pour de bon…

Vous raconter les bienfaits et les bénéfices de la randonnée ?

Tant que vous ne commencez pas à en faire vous aurez du mal à les comprendre… à vraiment les sentir et ressentir… J’en coucherai quand-même quelques-uns sur le papier pour que vous puissiez les retrouver au cas où vous vous décidez à commencer.

La randonnée vous permettra :

–         de découvrir un plaisir que vous ne soupçonnez pas, mais qui est bien présent à l’intérieur de vous…

–         de faire du bien à votre corps sans trop vous forcer, sans même vous en rendre compte… Il vous suffira de simplement constater le résultat, qui vous étonnera…

–         de découvrir la nature et sa beauté ;

–         d’écouter le silence…

–         de vous plonger dans vous-même et de découvrir beaucoup de choses… de vous poser des questions et de trouver des réponses que vous ne pensiez pas pouvoir trouver ;

–         de parler avec des gens que vous ne pouvez pas approcher pour des raisons diverses… il s’agit bien de conversations imaginaires, mais qui vous aideront à analyser et à mieux vous comprendre ;

–         de passer du temps avec les personnes que vous aimez ;

–         de discuter de choses profondes avec les personnes qui vous accompagnent ;

–         de connaître mieux l’endroit où vous vivez. »…

Voilà donc quelques petits trucs et astuces sur ma passion grandissante pour la randonnée et les riches perspectives qu’elle ouvre sur la connaissance de soi et des autres.

En attendant de vous revoir sur ce blog, je vous souhaite une excellente et heureuse année 2014 !

Prenez soin de vous 😉 !

Publicités

Une réflexion sur « Pourquoi « la randonnée » ?… »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s