L’amour c’est (aussi) des maths… #1


Ca y est : maintenant vous le savez, vous pouvez le sentir dans vos tripes ! Cette fois, c’est LA BONNE : cette personne est trop géniale, vous la kiffez trop et vous n’arrêtez pas de penser à elle ou lui, vous aimez vraiment, profondément et complètement cette personne !
Et donc, après une approche délicate, un petit « flirt » et plusieurs rendez-vous, cette personne vous répond positivement et vous êtes tous les deux désireux de construire une relation solide : que ce soit amour ou amitié – pour moi c’est pratiquement la même chose lorsque l’on parle de sentiments…

OK. Génial. Je suis si heureux pour vous. Vraiment 🙂 Car le monde a désespérément besoin d’amour et d’amitié. Donc vous et votre amour êtes désormais les Ambassadeurs de la Paix dans le monde. Trop chouette, trop « conte de fées » !

Mais cela ne suffira pas. Pour vous, c’est le moment de penser et de faire des calculs. Surtout si VOUS êtes justement la personne la plus mûre de votre nouveau couple. Surtout si vous êtes une femme, car les femmes sont généralement plus matures dans la vie et plus tôt, durant leur croissance, que les hommes…

N’ayez pas peur. Je vais vous dire pourquoi il vous faut être rationnel(le) lorsque vous aimez vraiment quelqu’un. L’amour est le lien le plus solide entre les gens, mais vous devez faire un peu de maths pour le faire durer : c’est si facile de tomber amoureux (ou en amitié) avec quelqu’un, c’est une autre affaire de garder cet amour vivant et vigoureux.

Je suis toujours frustré à la fin d’un film ou d’un conte de fées lorsque, après toute cette lutte et les « monstres » abattus, le couple se dirige vers le coucher de soleil et là on sait qu’ils vivront heureux jusqu’à la fin de leur vie ensemble.

Ouais, trop cool, trop beau… Mais enfin merde, comment réussissent-ils à « performer » comme ça, à atteindre et maintenir leur bonheur ?
Ben… Le truc c’est que la « lutte » ne s’arrête pas avec la fin du film.
Pensez juste à une maison : une villa agréable, vaste, accueillante, avec un jardin immense. Vous la voyez ? Eh bien cette maison c’est ce que vous voulez que soit votre amour ou votre amitié dans quelques années. En fait, vous voulez qu’elle soit toujours accueillante et en bon état « jusqu’à la fin de votre vie »…

Eh bien, maintenir une maison en bon état c’est du boulot : vous voulez y faire vos grillades et inviter vos potes, la protéger des désastres naturels et ainsi de suite. Peut-être construire une extension pour les enfants, un garage, etc. OK c’est bon, vous avez compris l’analogie, mais cette partie de votre vie est la partie agréable, celle que vous aimez le plus parce qu’elle est purement émotionnelle, spontanée – c’est comme ça que doit être l’amour dites-vous… Mais seulement au début, ou lorsque vous revenez à votre maison après un long voyage et que vous la découvrez au loin en arrivant… Parce que, quelques fois, la voir de près est une expérience beaucoup plus triste… Mais disons que votre maison est en bon état ; ça implique quoi en fait ?

Eh bien, comme le suggère le titre de cet article, il faut faire quelques calculs pour avoir une si belle maison :

  1. Avoir un terrain pour la construire : soyez sûr(e) que le sol peut supporter des fondations solides. Vous devez faire un choix : QUI va fournir le « terrain » pour construire ? Vous ? L’autre ? Quelqu’un d’entre vous doit faire cet investissement premier et crucial et surtout « calculer » les probabilités ;
  2. Elaborer un plan ensemble : faire du « brainstorming » pour que vous puissiez établir clairement ce que vous voulez de cette relation. C’est triste mais il faut bien l’admettre, une seule personne du nouveau couple est en général lucide sur ce point. Il (ou elle) doit faire seul(e) les premiers dessins et imaginer ce que la maison sera. Mais quelle en sera l’étendue initiale ? Combien va-t-elle « coûter » de façon « brute » sans toutes les extensions ? Il faut bien que vous « calculiez » tout cela, non ?
  3. Investissez-vous corps et âme dans la construction initiale : construire des fondations solides est difficile. Mais on peut construire N’IMPORTE QUOI si on a des fondations solides. Donc soyez toujours vrai(e), même si ça fait mal, y compris au risque de ne construire aucune fondation « finie » : c’est largement mieux que de construire des fondations viciées qui feront s’écrouler votre « belle » villa dans quelques années… Et donc : budget, patrimoine, emprunt… Une autre série de « calculs »…
  4. Assurez la maintenance quotidienne de votre « maison » : surveillez les alentours, faites le suivi des fuites ou de n’importe quel problème et réparez. Mettez une autre couche de peinture si la strate originale commence à passer ou ne vous plaît plus : une maison est quelque chose « en mouvement », elle ne peut pas rester la même pour toujours ! Et puis, ce n’est que de la peinture au final, rien de bien grave… Donc si vous faites attention de toujours épargner et d’avoir un budget minimal pour la maintenance et la réparation, et êtes prêt(e) à refaire ou même à abattre une partie de votre maison pour sauver le tout, votre maison durera ! Une autre série de « calculs » mais celle-là est la plus subtile à réaliser 🙂 Parce qu’il ne faut pas avoir peur de vous remettre en question (architecte et constructeur) et CHANGER vos hypothèses de calcul…
  5. Quittez votre maison de temps en temps : passer des vacances ensemble loin de votre « home sweet home » est le moyen le plus sûr de l’apprécier vraiment quand vous revenez. En conséquence, faites encore des calculs pour planifier et budgéter des vacances ensemble avec votre amoureux(se) ou votre ami(e). C’est cette partie des maths que je préfère 😉

Bon, voilà. J’espère ne pas vous avoir trop ennuyé(e) avec ma longue métaphore. Mais émotion et raison sont les deux faces de la même pièce appelée « amour » ou « amitié », tout comme la forme et le fond le sont pour à peu près tout texte : on peut difficilement « vendre » une bonne histoire si elle n’est pas bien présentée, non ?

Merci d’avoir lu ces quelques lignes et, s’il vous plaît, faites des calculs ou des maths lorsque vous aimez quelqu’un : c’est de loin la méthode la plus sûre pour que vos sentiments d’amour ou d’amitié durent longtemps et que vous soyez heureux « jusqu’à ce que la mort vous sépare » 🙂

Photo: « Love Calculator Pro for Mac OS X »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s