Archives du mot-clé team building

2008 – l’année de la consolidation à “Aventura Parc”

2008 fut l’année où « Aventura Parc » décolla vraiment. Nous confirmâmes les tendances positives de l’année précédente. Nous réussîmes à attirer des écoles, des jardins d’enfants et des entreprises. Des dizaines de fêtes eurent lieu dans le parc, et parmi elles beaucoup d’événements de team building. Nous avons investi dans une piscine hors-sol, une attraction nécessaire si l’on considère les chaleurs que nous connûmes cette année-là 😉

En 2008 nous notâmes l’apparition d’un nouveau concurrent à Brasov (jusqu’alors nous étions les seuls à promouvoir l’escalade dans les arbres en Roumanie). La joie s’est vite transformée en amertume et en incompréhension lorsque nous apprîmes que l’entreprise en question avait choisi d’utiliser et de détourner notre nom qui, théoriquement, est une marque enregistrée dans ce pays, auprès d’une institution appelée « OSIM » (qui ne protège pas grand-chose d’ailleurs, car en 2011 la « marque » « police roumaine » ne put être protégée non plus, c’est vous dire…). Cette situation pénible (où « Aventura Parc » est une VICTIME, comme nous souhaitons le souligner) a généré et continue d’engendré de nombreuses confusions et préjudices auprès de nos clients et fournisseurs ; les autorités nationales en sont elles-mêmes victimes… Ils ont même réussi la « performance » d’enregistrer une marque avec notre nom inversé et nous fûmes obligés de les attaquer en justice. Nous présentons nos excuses à toutes les victimes de cette confusion, mais nous ne l’avons pas provoquée : « Aventura Parc SRL » existe depuis 2005, et la marque enregistrée « Aventura Parc » depuis 2006… Bien avant l’apparition de ce concurrent aux méthodes peu malhonnêtes.

Mais cela suffit pour nos déboires légaux… Pour atteindre les attentes de notre public et promouvoir l’esprit d’équipe auprès des adultes et des plus jeunes (avec le « team building junior ») nous construisîmes une aire spéciale, appelée « Trust Zone ». En août de la même année nous avons ouvert le « parcours bleu » d’escalade dans les arbres pour augmenter le nombre des défis proposés dans la forêt de Lucianca ! C’est ainsi que finit l’année 2008, avec des hauts et des bas, mais la vie doit continuer, non ?!

Les échecs visuels… un jeu d’équipe!

Depuis que je suis entré au collège, je suis fasciné par le jeu, par la science, par l’ART des échecs… Et plus je vieillis, plus j’y trouve une source d’inspiration constante et plus je comprends la fascination que des générations de joueurs et de passionnés y trouvent depuis des millénaires.

Mais je ne suis pas là pour en faire l’apologie, d’autres le font bien mieux que moi ! J’aimerais vous parler d’autre chose en fait, et pas besoin pour vous de connaître les règles du « jeu des rois, le roi des jeux »… Lire la suite Les échecs visuels… un jeu d’équipe!

Devenir papa « facilitateur »…

Aider un enfant à grandir, ce n’est pas facile, et c’est un doux euphémisme, vous le savez bien. On passe par plusieurs phases : on nourrit, on éduque, on élève, et moi j’en arrive à une autre, maintenant que Marc – notre fils – a treize ans, une nouvelle phase que je ne savais pas encore comment qualifier…

Et puis j’ai tout simplement songé à ce que j’ai fait ces dix dernières années, c’est-à-dire « faciliter » des dizaines d’événements de team building avec des milliers de participants au total. « Faciliter », comme son nom l’indique très bien, c’est rendre les choses entre les gens simples, naturelles, faciles. Cela demande du doigté, de la patience, de la compassion. Car on ne travaille pas avec des carottes ou des kilos de savon, mais avec le ressenti et la personnalité des gens, leurs sentiments. Il faut faire attention, on peut « blesser » quelqu’un gravement. Lire la suite Devenir papa « facilitateur »…

La fibre du formateur…

Je vous avais parlé dans un billet précédent des activités que nous déroulons à la Croix Rouge de Martinique et des difficultés rencontrées par les enfants.

Color mafia 2Il y a quelques jours, profitant de la fin prochaine de l’année scolaire et de la baisse – visible – de motivation chez les enfants, j’ai décidé de sortir des sentiers battus avec les garçons et ai tenté une petite expérience avec eux car je voulais établir un contact un peu plus fort et créer une sorte de complicité : je les attendais avec un échiquier prêt, sur une table, espérant que… quelque chose se passe. Les pièces, bien alignées, patientaient. Lire la suite La fibre du formateur…